Allods Online : Découverte et première impression

Allods Online

Après un premier article dédié à la présentation du MMORPG Allods Online et à la création du personnage, je vais maintenant vous parler de la découverte du jeu et de ma première impression sur celui-ci. J’ai eu l’occasion de faire quelques sessions pour réaliser ce compte-rendu des premières heures, le tout accompagné d’une série de screenshots. Pour rappel, j’ai choisi de jouer au serveur payant qui ne possède pas de magasin, tout s’obtient donc en jeu.

 

A savoir à propos de cet article

Tout d’abord, je tiens à préciser une chose : il est clairement impossible de donner un avis complet et précis sur un MMORPG sans y avoir passer des centaines d’heures. Bien souvent, on commence par monter le personnage au niveau maximum et puis on s’attaque au contenu haut niveau, les donjons, raids ou autres fonctionnalités du jeu. Je vais donc vous parler de première impression et non pas d’un avis complet sur le jeu.

Cependant, il est possible de se faire une première idée d’un jeu en y passant moins de temps. Pour ma part, un jeu va m’intéresser dans les premières heures ou je vais laisser tomber. J’irais même plus loin, il m’arrive de lâcher un jeu après moins d’une heure, je me rappelle d’Echo of Soul Phoenix par exemple, je n’ai pas réussi à tenir plus d’une dizaine de minutes, les quêtes étaient insipides, l’histoire était inexistante et rien ne m’accrochait, j’ai vite abandonné. D’un autre côté, après quelques heures passées sur l’alpha de Word of Warcraft et je savais que ce jeu me tiendrait longtemps, cela fait plus de 15 ans maintenant et j’y joue toujours.

Si jamais vous connaissez bien Allods Online, et plus précisément ce serveur payant, n’hésitez pas à commenter cet article, votre avis sera précieux pour les autres visiteurs. Si vous préférez me contacter directement, le formulaire en ligne est disponible.

 

Les premiers pas sur Allods Online

J’évoque Word of Warcraft un peu plus haut, et ce n’est pas un hasard. Difficile de ne pas comparer les deux jeux, j’ai tout de suite trouvé mes marques et dans bien des points on peut les comparer. Allods Online possède cependant ses propres caractéristiques et ce serait mal placé de dire que ce jeu est une simple copie, bien loin de là.

Le jeu démarre par une courte introduction, Je me retrouve dans une partie instanciée qui me donne les bases de l’histoire. C’est plutôt rapide, simple à comprendre et j’ai commencé durant ce temps à prendre le jeu en main. Au bout d’une dizaine de minutes, c’est fini, je peux attaquer la suite dans une zone de départ qui va me confier mes premières quêtes. Là aussi nous avons affaire à une sorte d’introduction, mais à plus grande échelle. L’histoire prend forme, je combats mes premiers monstres, je ramasse mes premiers objets. Une fois la zone terminée, c’est vers la ville de Novograd que j’ai été dirigé et que j’ai poursuivi l’aventure.

Une fois en ville, une série de quêtes m’a présenté les différents lieux de la ville, m’a parlé des métiers, j’ai visité l’auberge et rencontré différents personnages. Tout est bien réalisé, bien fini, rien à dire sur la qualité du jeu à ce stade. Une fois le tour d’horizon de la ville terminé, me voilà prêt à m’attaquer à plus lourd, je sors de la ville et je me lance dans la suite de l’histoire.

Analysons maintenant quelques points du jeu pour vos débuts :

  • Les quêtes : Il en existe de plusieurs sortes : Les quêtes majeures qui sont importantes pour l’histoire du jeu. Les quêtes traditionnelles qui ne se font qu’une seule fois et ont lieu dans les environs proche du PNJ ayant donné la quête. Il y a également les quêtes répétables qui vous permettront par exemple de monter vos différentes réputations. Les quêtes sont variées comme on peut l’espérer d’un jeu de ce genre allant des monstres à tuer, aux escortes, en passant par les récoltes. Je vais taire la quête du sauna par contre.
  • Terminer automatiquement une quête : Voilà une fonctionnalité sympathique ! Au fur et à mesure que vous montez de niveau, vous cumulez des points qui vous donnent la possibilité de temps à autre de passer une quête qui vous poserait des soucis. Ces points permettent simplement de compléter la quête et vous pourrez la rendre pour obtenir la récompense. Malheureusement, toutes les quêtes ne peuvent pas se terminer de la sorte.
  • Trouver des quêtes manquées : Là aussi, c’est une fonctionnalité intéressante. Si vous êtes perdu, qu’il vous manque une quête importante pour continuer l’aventure, le jeu va vous aider à vous y retrouver. Cela m’est arrivé, j’avais perdu le fil de l’histoire et j’ai pu, en quelques secondes, retrouver ma route.
  • Les monstres : Dès le début, les monstres que vous devez tuer ne sont pas simplement statiques, ils bougent et utilisent des compétences diverses comme du poison, repoussent, ralentissent ou encore assomment les joueurs. Cela ajoute un peu de piment aux combats et on sent là aussi que le jeu a été bien travaillé. J’apprécie aussi le fait de croiser régulièrement un monstre plus puissant que les autres, ce qui demande de faire attention.
  • Les déplacements : Là aussi, c’est un juste équilibre pour le moment. On obtient assez rapidement une monture qui permet de se déplacer un peu plus rapidement. Sinon, les voyages peuvent se faire à pied, par des portails, par de gros vaisseaux ou encore de simples téléporteurs.
  • Le déplacement automatique : On aime ou on déteste, mais pour ma part j’apprécie cette fonctionnalité. Pour vous diriger vers une quête ou pour la rendre, vous pouvez demander au jeu de vous y conduire automatiquement. Très pratique, avec parfois quelques ratés, cela me permettait de relaxer le temps du voyage, enfin presque car il faut rester prudent face aux monstres hostiles qui peuvent parfois vous mettre en pièce.
  • Les arbres de talents : Les compétences dans le jeu s’obtiennent au travers de plusieurs arbres de talents. Le premier est disponible dès le départ, tandis que les autres, qui vous permettront de vous spécialiser, sont disponible à partir du niveau 10. Vous pouvez voir le premier arbre de talent sur un des screenshots disponible un peu plus bas.

Ce qu’on peut dire, c’est que le jeu semble complet dès le début. Tous les éléments sont là pour vous donner envie de continuer. Je ne vous ai pas évoqué la garde-robe, les jouets, le calendrier des événements, le système de récompense des réputations, les métiers et bien d’autres choses que j’ai croisé lors de ces premières heures.  Comme vous pouvez le voir, pour quelques heures passées sur le jeu, c’est une bonne note que je lui donne, même graphiquement. Les environnements sont agréables et variés, un bon point aussi pour un jeu de cet âge.

Je dois cependant ajouter une petite remarque négative, le serveur est bien vide et je n’ai rencontré que deux joueurs AFK dans la ville de Novograd. Certes, je n’ai joué qu’une dizaine d’heures, mais je me dis que les joueurs doivent probablement se retrouver à haut niveau en soirée. C’est sur ce genre de jeu que je rêverais de démarrer avec quelques dizaines de joueurs en même temps pour le découvrir ensemble.

Pour terminer sur une anecdote amusante, je tiens à vous parler du premier traumatisme que j’ai eu. Comment peut-on inventer un monstre aussi puissant qu’un gentil écureuil ? En effet, lors de mes quêtes niveau 8, je suis tombé face à une gentille créature qui m’a totalement atomisé et je ne peux pas m’empêcher de vous le présenter en image !

Allods Online : écureuil

 

Les screenshots de l’interface d’Allods Online

 

Les premières zones dans la peau d’un chevalier Kanian sur Allods Online

2
Poster un Commentaire

Fichiers photos et images
 
 
 
 
 
  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Trankheal

Pour y avoir jouer un paquet de temps sur le serveur « gratuit » et pour avoir essayer le serveur payant, je peux m’avancer en disant que ce jeux à perdu l’esprit qu’il avait au début. Le vide sidéral du serveur payant s’explique par le fait que ce dernier et arriver tard après l’ouverture du « gratuit », du coup les joueurs n’ont pas voulus perdre leurs investissements du serveur « gratuit » et n’ont donc pas jouer sur le payant (migration de personnage impossible…). Et les nouveaux joueurs l’ont aussi déserté car très peu de monde. Ensuite le « gratuit », avec de gros «  », car excepté… Lire la suite »