Gloria Victis : Présentation de ce MMORPG médiéval

Gloria Victis

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un MMORPG médiéval sorti il y a quelques années et toujours disponible en version alpha : Gloria Victis. Comme je l’ai fait précédemment, je crée un premier article de présentation, ensuite je fais plusieurs sessions de jeu et je termine avec un second article pour vous donner mon avis sur le jeu dans son état actuel. A noter que pour certains jeux, j’irai plus loin et je leur consacrerai plus de temps avec d’autres articles, voir des guides pour vous aider à mieux débuter, cela se fera en fonction de vos retours et de mes impressions.

 

L’histoire de Gloria Victis

Ce jeu est développé par un petit studio indépendant du nom de Black Eye Games. C’est leur seul jeu actuellement en développement. L’aventure a démarré en 2012 avec une première version jouable sortie 2 ans plus tard. En 2016, Gloria Victis sortait sur Steam et il est actuellement disponible au prix de 20 euros dans sa version alpha. A noter qu’au moment où je vous parle, ce sont les soldes d’hiver et jusqu’au 3 janvier vous pouvez l’obtenir à moitié prix. Il est important de préciser que ce jeu est très bien suivi par les développeurs, les mises à jour sont fréquences et le jeu a considérablement évolué.

En général, les jeux qui restent longtemps en version alpha m’inquiètent un peu. Pour ce jeu-ci, je suis moins inquiet au vu de l’énergie que ce studio met dans le développement malgré que nous avons affaire à une petite équipe. Ce n’est pas pour autant que le jeu manque d’ambition, au contraire, le nombre de fonctionnalités qu’ils souhaitent offrir d’ici la sortie du jeu sont nombreuses. Le jeu est suivi par une petite communauté enthousiaste qui laisse présager un jeu intéressant.

 

Présentation de Gloria Victis

Nous voici avec un MMORPG médiéval qui se veut le plus réaliste possible. Dans ce jeu, il est hors de question de voir des sorts, des effets spéciaux en tout genre ou des machines volantes.  Ici tout est fait pour vivre une ambiance de l’époque, que ce soit dans les combats, dans l’artisanat ou encore dans les décors. Graphiquement, le jeu se veut le plus sobre possible, rien de coloré ou de fantaisiste, on est ici dans quelque chose qui sent bon l’ambiance médiévale dans les moindre détails. Si vous cherchez à lancer une boule de feu qui va exploser un goblin se trouvant dans la forêt enchantée, passez votre chemin.

L’histoire est basée sur le monde entre le 10ème et 15ème siècle en Europe et au Moyen-Orient. Le jeu vous propose le choix entre 3 nations : Ismirs, Midlanders et Sangmarians. Chaque nation ayant sa propre culture, ses propres croyances et son histoire. Rien de fantaisiste non plus dans l’histoire, elle se veut mature, variée, touchant les sujets de l’époque comme la foi, la moralité et l’essence même de l’humanité.

Passons maintenant en revue les points mis en avant par les développeurs.

  • Un système de combat non ciblé : Il n’est pas possible de sélectionner une cible et simplement lancer vos attaques. Vous devez cibler manuellement l’ennemi et lancer l’attaque, cela nécessite un bon positionnement et de bien calculer votre coup. Vous pouvez en ce moment utiliser des armes de mêlée ainsi que des armes à distance comme les arcs. Plus tard dans le développement, il sera possible d’utiliser des montures, des engins de siège et de naviguer sur les mers en bateaux.
  • Combats contre les joueurs ou contre l’environnement : Le JcJ est présent dans pratiquement l’ensemble du jeu, à l’exception de quelques régions qui sont sécurisées tel que les capitales des différentes nations ou des villes qui ont de l’importance dans l’histoire du jeu. Les joueurs peuvent se battre en duel, en groupes ou conquérir des territoires ennemis. Dans le futur, il y aura des arènes, des tournois et des guerres entre les guildes ou les nations. Pour les joueurs qui cherchent à jouer en JcE, vous pourrez chassez les animaux, les brigands ou encore les dangereuses sectes.
  • Système de butin partiel : Après avoir discuté avec les joueurs, l’équipe de développement a décidé d’implanter un système de butin partiel. Cela signifie qu’un joueur peut récupérer le butin d’un adversaire terrassé, cependant la victime ne perd pas son équipement en entier, mais seulement un certain nombre d’objets choisis par le vainqueur. On notera également que pour récupérer du butin, cela prendra plus de temps qu’un butin normal, il ne sera donc pas possible de le faire facilement. Cela devrait encourager les joueurs moins expérimentés à prendre part au combat.
  • Une progression sans classes : L’orientation du personnage dépend uniquement des points dépensés lors de la progression, il n’y a pas de classe prédéfinie. Il y a juste un système d’aide pour les nouveaux joueurs afin de les guider dans leur orientation mais sans plus. Vous êtes libre de choisir le type d’équipement de votre personnage, que ce soit les pièces d’armures ou les armes de votre choix.
  • Un système d’artisanat complet : Il y a 8 spécialisations possible qui sont connectées les unes aux autres, mais un joueur ne pourra en maîtriser parfaitement qu’un petit nombre. La création des objets suit les techniques médiévales de l’époque. Cela consiste à récolter les matériaux, puis les traiter pour obtenir les composants et ensuite créer l’objet final. Il sera donc important d’avoir accès aux lieux de récolte, à des ateliers et aux outils. La majorité des objets nécessitent des composants créés par différents artisans, ce qui pousse la coopération entre les joueurs.
  • Une économie conduite par les joueurs : Les joueurs sont capable de créer n’importe quel objet dans le jeu, des bijoux, aux armes et armures en passant par les bateaux, maisons et fortifications. Gloria Victis se concentre sur les échanges entre les joueurs, ce sont donc eux qui décident comment l’économie fonctionne. Les épées ne tombent pas des loups sur ce jeu mais elles sont forgées par les forgerons.
  • Un système étendu de guildes et féodal : Les guildes sont la force de ce jeu, elles établissent les alliances, démarrent les guerres et réarrangent la situation du monde en prenant possessions de nouveaux territoires.
  • Le système de construction : Les joueurs, et les guildes en particulier, pourront construire des châteaux et des villes sur leurs terres pour obtenir différents bénéfices. Les villes contrôlées donneront accès aux meilleurs ateliers et entrepôts, ainsi que des revenus sur toutes les transactions effectuées sur leur territoire. D’un autre côté, les châteaux aident à défendre les terres qui sont attaquées et aident à maintenir la sécurité des routes commerciales. En plus, les joueurs seront capable de construire des mines, des scieries ou des fermes pour gagner des ressources nécessaire à la fabrication des armes, armures ainsi que la nourriture, les engins de sièges ou les bateaux.
  • Des batailles pour le contrôle des territoires : Il n’y a jamais assez de terres, c’est pourquoi les guerres démarrent. Dans Gloria Victis, rien n’est instancié, donc pour posséder les villes ou les châteaux qui donnent accès aux ressources importantes, les joueurs devront d’abord se battre pour ces terres en utilisant des béliers, des catapultes et autres engins de siège. Capturer une ville nécessitera de prendre possession des avant-postes des environs ce qui rendra le challenge encore plus difficile.
  • Les bateaux et les combats navals : A cette époque, les routes par la mer étaient la base des échanges et des transports militaires. C’est aussi là que les flottes des différentes nations s’affrontaient dans des batailles meurtrières. Les joueurs auront la possibilité de foncer dans les bateaux ennemis, de tirer avec des armes telles des balistes ou d’aborder les bateaux ennemis pour les capturer et prendre leurs butins.
  • Un monde ouvert, avec jour et nuit et un système de saisons et de météo : Les développeurs souhaitent créer un vrai monde ouvert, sans chargement et sans barrières invisibles à chaque tournant. Gloria Victis sera donc un monde ouvert avec un système de maisons et de contrôle des territoires. Les pnjs dans le jeu réagiront en fonction de vos actions mais aussi du moment de la journée ou de la météo. Ce dernier aura une grande importance, se rendre dans le désert en fourrure sera une mauvaise idée par exemple. Le système de météo devrait également être poussé, permettant de reproduire l’effet d’une puissante tempête qui auront un impact visible sur l’environnement.

Comme vous pouvez le voir, les développeurs sont plutôt ambitieux. Notez cependant que nous sommes en version alpha et que cette description est l’objectif final. Certaines fonctionnalités sont déjà présentes, mais une bonne partie ne sont pas encore implantées. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai créé ces articles : faire un état des lieux d’un jeu et voir comment il évolue. Si par hasard vous êtes un joueur de Gloria Victis de longue date, n’hésitez pas à me contacter pour qu’on puisse en discuter ensemble !

 

Création du personnage dans Gloria Victis

La création du personnage se fait en 4 étapes. Vous commencez par choisir votre sexe, votre nation et vos origines. Ensuite, vous attaquez l’apparence du personnage. La troisième étape est optionnel, vous pouvez répondre à un ensemble de questions pour vous conseiller un archétype. Et pour finir, la dernière étape vous permet de choisir votre archétype directement.

Mon personnage est créé, une femme de Midland de Wenedia et son archétype est soldat. Je m’attaque maintenant à plusieurs sessions de jeu et je ne manquerai pas de vous faire un article de retour avant le 3 janvier pour que vous puissiez profiter de l’offre Steam à 10 euros si le jeu en vaut la peine.

 

Trailer officiel 2018 de Gloria Victis

Poster un Commentaire

Fichiers photos et images
 
 
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de