Gloria Victis : Retour sur mes premières sessions de jeu

Gloria Victis

Comme promis, j’ai passé ces derniers jours à jouer à Gloria Victis afin de vous proposer un premier retour d’expérience sur ce jeu. La présentation est disponible dans mon premier article, n’hésitez pas à le lire si vous ne connaissez rien de ce MMORPG. Dans l’article d’aujourd’hui nous allons passer en revue mes sessions de jeu de ces derniers jours. Vaut-il la peine d’être acheté ? Faut-il attendre ou se lancer ? Je vous donne mon avis sur ce jeu prometteur.

 

Les premiers pas dans Gloria Victis

Tout commence plutôt simplement, un petit coup d’œil à l’interface, aux commandes et aux déplacements du personnage et on peut se lancer à l’assaut du jeu très rapidement. Le jeu est facile à prendre en main, dès le début nous recevons une quête d’un PNJ qui nous permet de démarrer l’aventure, il suffit d’être attentif à la mini-carte pour voir le point d’interrogation. Tout est fait pour rendre le jeu immersif, il ne faut donc pas s’attendre à un gros point d’interrogation sur la tête du PNJ.

A partir de ce moment là, le jeu nous guide progressivement et nous permet de prendre des niveaux. Ici tout s’enchaîne plutôt simplement et vous vous rendez vite compte que les développeurs ont voulu rendre le jeu le plus réaliste possible. Rien qui ne frappe aux yeux, tout est respectueux de l’époque où se déroule le jeu, vous parlez simplement aux pnjs, choisissez vos réponses et vous recevez des récompenses logique pour vos quêtes. Les ennemis quand à eux donnent des récompenses logiques, un loup vous donnera de la peau, un brigand de la monnaie. Ne vous attendez pas à tomber sur des monstres exotiques.

Si vous finissez par vous retrouver coincé, regardez la carte du jeu. Vous pourrez y voir à la fois des quêtes à prendre ou des événements à laquelle vous pouvez prendre part. Sachez qu’il ne faut pas forcément atteindre le niveau maximum, le niveau 100, pour prendre part aux activités JcJ. Donc n’hésitez pas à vous faire plaisir, tout au plus vous pourrez perdre quelques pièces d’armures, ce qui ne m’est pas arrivé une seule fois, mon équipement ne devait pas intéresser grand monde.

 

L’interface de Gloria Victis

Revenons un moment sur l’interface. Je vous propose une petite galerie de screenshots pour vous montrer quelques fenêtres que vous aurez souvent l’occasion de voir. On commence par l’interface de base, rien de bien surprenant avec une fenêtre de discussion en bas à gauche, la barre de compétences et d’expérience au milieu, une carte suivie des quêtes en cours en haut à droite et on fini par les améliorations en haut à gauche.

Sur la seconde image, vous pouvez voir la carte du monde. On remarque rapidement que la carte est divisée en 4 zones, avec les 3 régions dédiées aux 3 factions disponible et au centre une région disputée. Au fil de mes sessions de jeu, j’ai vu la carte évoluer, avec des petits avant-postes qui changeaient régulièrement de main, et les châteaux au centre qui étaient capturés par l’une ou l’autre guilde. Vous noterez également des ronds de couleur qui indiquent des événements en cours. Pour finir, en zoomant, vous verrez plus de détails comme des quêtes à faire, vos quêtes en cours et les lieux où vous devez vous rendre.

On attaque la troisième image avec l’arbre des améliorations des compétences. Ce qu’il faut savoir dans Gloria Victis, c’est qu’il est très simple de se battre : un clique gauche sur la souris fait apparaître une barre de puissance, quand vous lâchez l’attaque part. Le bouton droit permet de bloquer/parer une attaque. A partir de là, tout est une question d’attention. Placez bien vos attaques face à l’adversaire, frapper sur le flanc ou au centre ou encore bloquer l’attaque de l’ennemi du bon côté, tout cela fera la différence sur le champ de bataille. C’est vraiment amusant, on se prête au jeu. Cependant, c’est un peu lent, et cela ne plaira pas à tout le monde.

Sur la quatrième image, vous verrez un arbre des métiers. L’artisanat dans Gloria Victis a une part importante puisque les meilleures objets, la meilleure nourriture, tout provient des joueurs. Par contre, vous ne pourrez pas tout maîtriser, ce qui est intéressant puisqu’il faudra utiliser le commerce ou bien l’échange au sein même de votre guilde entre artisans. Tout est donc basé sur la récolte des matières premières, la production des éléments de base et puis la fabrication de l’objet en lui-même. Les passionnés d’artisanat se feront plaisir, les autres n’auront plus qu’à sortir leur bourse.

On est à la cinquième image, qui est l’interface du personnage. Vous pouvez y voir vos attributs, qui peuvent évoluer de 5 points par niveau au choix, des statistiques de votre personnage, de votre équipement et de votre inventaire. Rien de spécial à savoir ici, c’est simple à comprendre et à utiliser. Pour finir, la dernière image vous montre un exemple de page de l’hôtel des ventes.

 

Le contenu haut niveau de Gloria Victis

C’est évidemment la question principale que l’on se pose, que va-t-on faire une fois le niveau maximum atteint. Tout d’abord, cela dépend de chacun, si l’artisanat vous plait, vous pourrez y passer pas mal de temps dans le but de vous améliorer dans une ou deux branches bien précises, votre guilde vous remerciera et vous pourrez aussi obtenir une source financière intéressante. Si cela ne vous intéresse pas, ne vous inquiétez pas, il y a de quoi faire.

Vous avez aussi les événements qui apparaissent régulièrement sur la carte. Y prendre part vous rapportera de l’argent, de l’équipement et parfois des plans d’artisanat qui feront des heureux. Et puis il y a évidemment le JcJ. Impossible de parler de Gloria Victis sans aborder la question du JcJ qui est l’occupation principale à haut niveau. Que vous formiez un petit groupe pour capturer des petites positions ennemies, ou que vous vous prépariez à un assaut contre un château ennemi bien défendu, vous aurez de quoi faire.

J’ai une petite anecdote à vous raconter. J’étais dans mon niveau 30 environ, et je tombe sur quelques joueurs qui tentent de prendre le contrôle d’un avant poste ennemi. Ils ont vu que je regardais ce qui se passait et que j’essayais tant bien que mal d’y prendre part. Ils m’ont invités à les rejoindre, et ils ont pris le temps de répondre à mes questions. J’ai passé un moment avec eux, nous avons rejoint par la suite un groupe plus important de joueurs pour prendre une position qui était défendue par l’ennemi. C’était un excellent moment !

Je ne dirai pas que la communauté est parfaite, il y a des pommes pourries partout. Mais j’ai trouvé que globalement, les gens sont prêt à répondre à vos questions et à aider les joueurs dans le besoin ou qui veulent simplement découvrir le jeu. En tout cas, Gloria Victis doit prendre une dimension totalement différente quand on est dans une guilde. La progression, l’organisation pour l’artisanat, prendre part au JcJ qui s’apparente pour certains combats à du RvR, royaume contre royaume, j’ai vraiment apprécié.

 

Acheter ce jeu ou pas ?

Pour ma part, je suis conquis. Ce jeu a vraiment du potentiel et j’aime beaucoup l’ambiance. Ici, pas de magie ni de pouvoir spéciaux, on est à l’époque des épées et des boucliers, des arcs et des flèches, tout est fait pour nous plonger dans un monde médiéval. Je dois toutefois nuancer mon avis : oui j’apprécie le jeu, mais il n’est clairement pas pour tout le monde. Si vous n’avez pas la patience de prendre le temps au combat, dans vos déplacements ou dans la préparation du RvR, vous n’y trouverez pas votre bonheur.

Je vous rappelle également que le JcJ vous sanctionne lors de la mort. En effet, quand un joueur ennemi vous tue, il peut se servir durant 30 secondes sur vos objets. Par contre, il ne pourra pas tout prendre, il a un quota à ne pas dépasser. De ce fait, la mort n’est finalement pas trop pénalisante, les joueurs n’ayant simplement pas toujours le temps de se servir. Mais il faut le savoir et donc anticiper le risque de perdre des objets. Il y a par contre chaque jour des tournois et là vous ne risquez pas de perdre des objets, une manière de s’entraîner.

On notera également que le jeu est toujours en accès anticipé, il y a donc des bugs, pas trop dérangeant jusqu’ici, et surtout tout le contenu que je vous ai présenté dans l’article précédent n’est pas encore implanté comme par exemple les montures qui rendraient le déplacement moins pénible par moment. Par contre, les développeurs bossent dur. Chaque semaine pratiquement, un patch important est mis en ligne et le jeu évolue sans cesse. Je suis confiant au vu de l’ambition et de l’implication des gens qui sont derrière ce jeu.

Graphiquement, le jeu n’est pas le plus joli qui existe, mais il correspond à ce qu’on peut attendre d’un univers médiéval. Sur une GTX 970, j’ai eu quelques ralentissements mais rien de catastrophique. Les serveurs ont l’air de souffrir un peu en soirée, j’ai vu quelques fois des joueurs revenir en arrière subitement, mais là aussi j’excuse la situation vu l’accès anticipé. En tout cas, on peut déjà s’éclater en RvR et dans de bonnes conditions.

Je terminerai en vous disant qu’il existe un magasin dans le jeu. C’est important de le noter, mais il n’est pas du tout pay-to-win. Pour le moment, ils y vendent des bonus d’expérience, des parchemins permettant de remettre à zéro vos compétences, la possibilité de renommer sa guilde ou encore des éléments cosmétiques. Je n’ai rien trouvé de mauvais dans le magasin et les prix étaient tout à fait raisonnable.

A 20 euros, ce jeu vaut le coup si l’ambiance médiéval, le côté plus lent et réfléchi des combats, ainsi que le JcJ vous plait. Il est actuellement en promo à 10 euros pour les soldes d’hiver sur Steam, vous ne sauriez pas faire d’erreur à ce prix là, pour ma part je considère m’être déjà fait fort plaisir ces derniers jours sur le jeu et c’est le principal. Selon mon emploi du temps, j’espère pouvoir continuer à évoluer sur le jeu, j’ai beaucoup apprécié l’ambiance et la communauté et j’espère aller plus loin pour vous en dire plus encore. Une chose est certaine, MMO Knights se lancera un jour dessus !

 

Vidéo en anglais sur le jeu

J’ai trouvé une vidéo récente d’un joueur qui partage son expérience du contenu haut niveau. C’est en anglais, mais si cela ne vous pose pas de soucis, n’hésitez pas à la visionner. Il donne en effet son avis sur le contenu haut niveau du jeu en cette fin 2018, ce qui est intéressant.

 

Screenshots de Gloria Victis

Voici quelques images prise au fil du temps pour vous donner une idée de l’aspect visuel du jeu.

Poster un Commentaire

Fichiers photos et images
 
 
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de