Valnir Rok : Retour sur mes premières sessions de jeu

Valnir Rok

Après plusieurs sessions de jeu sur Valnir Rok, je peux vous proposer un résumé de mes premières impressions. Si vous avez manqué l’article de présentation du jeu, vous pouvez le retrouver à cette adresse. J’ai fait mon possible pour vous proposer un test du jeu avant que les soldes de Steam ne se terminent pour profiter de la remise de 50% sur le jeu, mais je doute que vous soyez nombreux à en profiter. En effet, même si le début s’est plutôt bien déroulé, le jeu n’a pas vraiment été à la hauteur de mes attentes.

 

Les débuts dans Valnir Rok

Tout commence par votre arrivée sur l’île de Valnir. Votre bateau s’est échoué et vous êtes le seul survivant, le sol est jonché de débris et des corps des malheureux qui n’ont pas survécu au naufrage. Rapidement, vous remarquez que vous pouvez récolter quelques objets comme des morceaux de bois et avec un peu de chance vous pouvez fouiller une caisse et y trouver un peu de nourriture. Une fois le tour du coin terminé, vous remarquez une route qui avance à l’intérieur des terres, mais avant toute chose comme à mon habitude, je passe en revue l’interface du jeu et je règle mes raccourcis.

  • L’inventaire : C’est la première image de la série ci-dessous. L’inventaire est divisé en 3 parties, la première c’est le contenu de votre sac et l’accès rapide à certains objets, vous y déposerez vos armes ou votre matériel de récolte par exemple. Au centre on peut voir l’équipement de votre personnage et ses statistiques. Pour finir, sur la droite, c’est l’interface d’artisanat. Dans Valnir Rok, vous devez tout d’abord découvrir ce que vous pouvez fabriquer en combinant plusieurs objets et une fois un objet découvert, vous pouvez le fabriquer en quantité.
  • L’état du personnage : Sur la deuxième image, vous pouvez voir 3 parties également. La première est dédiée aux 3 dieux qui font partie de l’univers de Valnir Rok et aux artefacts. Montez votre réputation avec les dieux au travers de quêtes ou de dons et trouvez les artefacts pour débloquer des compétences particulières. La deuxième partie est dédiée à votre état de santé, vous pouvez être affecté par plusieurs choses comme le froid si vous êtes mal habillé. Pour terminer, le dernier écran c’est votre biographie.
  • Les professions : La troisième image est dédiée aux professions. Vous choisissez où dépenser vos points acquis en montant de niveau et vous obtenez ainsi l’accès à des nouveaux plans. Plus vous progresser dans une profession et plus vous pourrez fabriquer des objets performants et de qualité.
  • Les dieux : L’influence des dieux et votre réputation avec ceux-ci vous permettent de gagner des compétences. Sur la quatrième image, vous pouvez voir l’arbre de talent respectif à chaque dieu. Plus vous progressez avec un dieu, plus vous pourrez accéder à des compétences et plus vous pourrez y dépenser des points. Les compétences sont plutôt intéressantes, ils disaient vrai quand il fallait bien réfléchir à vos rapports avec ces 3 dieux.
  • Le clan : Rien de bien particulier ici, vous avez la possibilité de créer un clan et cette fenêtre est l’interface dédiée à cela. Vous pouvez créer le clan à partir de là et voir la liste des membres.
  • La messagerie : Un système de messagerie est disponible en jeu, bien pratique puis qu’ici nul besoin d’une boite aux lettres, tout se fait via cette interface.
  • Les quêtes : Sur la septième image, vous pouvez voir l’écran des quêtes. Pour chaque quête, vous avez en général plusieurs étapes à accomplir et vous gagnez à la fois de l’expérience mais aussi de la réputation avec les dieux.
  •  La carte : C’est l’île de Valnir Rok. On peut y voir sa position et zoomer sur la carte. Cerise sur le gâteau, on peut y voir également la position des artefacts qui changent de place, mais aussi l’endroit où rendre une quête ou parfois l’endroit où réaliser une quête. Plutôt un bon point !

Le premier tour de l’interface me semble prometteur et je suis impatient de partir à la découverte de l’île, il y a pas mal de choses à faire me semble-t-il.

 

Un peu plus loin dans Valnir Rok

Me voilà donc parti en suivant le chemin à l’intérieur des terres. Je continue par réflexe de ramasser tout ce que je trouve, cela pourra bien m’être utile un moment ou un autre. Je rencontre mon premier pnj et celui-ci a un point d’interrogation sur la tête, il me propose plusieurs quêtes. C’est vrai qu’on est sur un jeu de survie, mais également un MMORPG, je suis agréablement surpris et les premières quêtes sont là pour m’apprendre les rudiments du jeu : trouver un point d’eau propre, ramasser des plantes ou encore fabriquer un premier objet. C’est bien parti.

Je termine ma première série de quêtes et je trouve rapidement un petit village composé de quelques habitations et de nouvelles quêtes. Les pnjs bougent bizarrement sur le sol et j’ai des ralentissements assez importants avec une GTX 970, mais passons, nous sommes dans un jeu en accès anticipé, on peut donc s’attendre à ce que tout ne soit pas au point. Je monte d’un niveau, je me fabrique le nécessaire pour récolter plus ressources comme une pioche pour miner ou une dague pour me battre. La nuit est sombre, mais sans danger particulier, donc je continue de voyager pour progresser.

Ici pas de magie ni de pouvoir spéciaux, on se bat avec des armes de base, un bouclier pour bloquer ou encore un arc et des flèches à fabriquer. Les combats sont lent, peu tactique malgré la mise à jour 0.6 qui annonçait une révision complète du système de combat. Certains animaux sur le point de mourir se mettent à fuir, impossible de les rattraper ou il faut être rapide, très rapide, si on veut décocher une flèche. J’en perd plusieurs de la sorte et certains finissent sous le décor mais c’est un accès anticipé, donc on pardonne.

Une fois cette série de quêtes terminée, on m’envoie dans un second village, un peu plus grand pour passer une épreuve de combat, les ralentissements sont encore plus importants. Je dois prouver ma capacité au combat à un pnj en affrontant un animal de mon choix. Je choisi le loup, le plus simple, qui décide de s’attaquer au pnj. Je sors de l’air de combat pour tenter de remettre à zéro le combat et c’est la moitié des gardes du village qui se coincent contre un mur en tentant de tuer ce loup. Les ralentissements sont de pire en pire, je décide de partir de là en me disant que c’est un accès anticipé.

J’ai ensuite continué à trouver de nouveaux villages, tenté de faire de nouvelles quêtes, parfois avec succès, parfois avec des bugs. J’ai monté de niveaux, progressé dans l’artisanat pour mieux m’équiper, mais rien de passionnant. Et puis j’ai perdu tout mon équipement et inventaire en me retrouvant coincé dans une sorte de mur, un ours pas très loin en a profité pour m’achever. Impossible de récupérer mes biens, ils étaient au pied de l’ours, lui-même bloqué dans le décor.

Je décide alors de poser les armes, j’en ai vu assez pour pouvoir vous écrire une première impression. Je n’ai pas testé l’aspect JcJ du jeu, il n’y avait personne sur les serveurs, impossible de vous donner mon avis sur les clans, sur les villages de joueurs ou encore faire des combats en arènes. Il n’y a qu’une poignée de serveurs, tous plus vide les uns que les autres. Peut-être que cet aspect là du jeu permettrait de lui donner une autre dimension, mais impossible sur le peu d’activité avec une moyenne de 7 joueurs en ligne sur l’ensemble des serveurs. C’est vraiment peu.

 

Mon avis sur Valnir Rok

Malheureusement, passé les premières dizaines de minutes, le jeu est devenu de plus en plus lassant pour moi. Ce ne sont pas seulement les bugs qui sont en cause, mais le jeu en lui-même. Voici une petite liste pêle-mêle de ce qui me semble le plus dérangeant.

  • Le jeu n’est absolument pas optimisé, il faut une machine de guerre pour le faire tourner un minimum.
  • Le monde est répétitif, ce sont les mêmes décors, les mêmes animaux, les mêmes textures partout où l’on va.
  • Encore beaucoup de détails à améliorer, comme les plantes qui volent ou les objets sous le décor.
  • La carte n’est pas si grande que cela, il ne faut pas très longtemps pour en avoir fait le tour.
  • Les villages sont loin d’être aussi vivant qu’annoncé, je dirais plutôt l’inverse.
  • Les pnjs se déplacent bizarrement, il en est de même pour la faune.
  • Les combats sont lent, sans vraiment de tactique. Il faudrait tester contre les joueurs, mais impossible.
  • Les quêtes ne sont pas intéressantes alors qu’elles sont écrites par un écrivain renommé.
  • Les bugs sont nombreux, oui c’est un accès anticipé, mais à ce stade cela va trop rebuter les joueurs.
  • Les serveurs sont vides, pas le moindre joueur pour tester le JcJ ou rejoindre un clan.

Le jeu nécessite encore énormément de travail pour être un agréable, je comprend maintenant pourquoi les serveurs sont absolument vide. Pourtant, il y a de bonnes idées, il ne faut pas tout voir de négatif, j’aime bien l’aspect MMORPG au sein d’un jeu de survie. Il a vraiment du potentiel, mais c’est loin devant à ce jour. En accès anticipé depuis presque un an et demi, le jeu n’a eu des mises à jour qu’une fois de temps en temps avec parfois 2 mois d’attente, et pas toujours de grosses mises à jour. Il devait sortir en version final en 2018, nous sommes en 2019 et il est très loin de cela.

Je ne peux pas, dans l’état actuel du jeu, vous conseiller de l’acheter. Pour 20 euros, vous n’en aurez pas pour votre argent. A moins que vous teniez vraiment à supporter les développeurs, j’attendrais de voir comment les choses vont évoluer. Si les mises à jour s’enchaînent, si le contenu s’étoffe, si ils arrivent à donner un second souffle au jeu, pourquoi pas, mais l’inverse peut malheureusement arriver aussi. J’y retournerai dans quelque temps voir comment les choses auront évoluées et je ne manquerai pas de vous tenir informé si je change d’avis.

 

Quelques screenshots de Valnir Rok

Je venais de mourir et il faisait jour, j’en ai profité pour faire quelques screenshots sur le chemin.

Poster un Commentaire

Fichiers photos et images
 
 
 
 
 
  S’abonner  
Notifier de